Bienvenue!

Merci de l’intérêt que vous portez à cette recherche sur les experiences de violence des personnes LGBTI+. Ci-dessous, vous trouverez quelques informations générales.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter!

Sur quoi porte ce questionnaire?

Le questionnaire porte sur les expériences de violence que vous avez subies au cours des 2 dernières années. Ces expériences peuvent prendre de nombreuses formes:

  • Violence verbale et psychologique : ignorer, rire, menacer, insulter, se moquer, (cyber)harceler…
  • Violence physique : coups de poing, coups de pied…
  • Violence sexuelle : déclarations, intimités ou agressions importunes…
  • Violence matérielle : vandalisme ou destruction de biens, vol…

Pourquoi se concentrer sur les 2 dernières années? Nous voulons recueillir des connaissances récentes pour obtenir une image à jour de la violence et de l’évaluation des services existants, afin de formuler des recommandations politiques. Deux études ont déjà été menées en 2012-2013, d’une part sur les expériences violentes des LGB, et d’autre part sur les expériences violentes des personnes transgenres. Ces enquêtes ont demandé si les gens avaient ‘déjà’ subi divers incidents de violence. Avec cette recherche, nous ne voulons pas poser à nouveau la même question, mais nous voulons établir une mesure de base qui peut être répétée de temps en temps. De cette façon, nous pouvons suivre les évolutions dans le temps. Nous enquêtons également sur les 2 dernières années et pas, par exemple, sur les 5 dernières années, car les caractéristiques environnementales qui peuvent influencer la violence changent moins rapidement sur une courte période de temps.

Qui peut participer ?

Vous avez 15 ans ou plus et vivez en Belgique depuis au moins 2 ans ET

  • Vous êtes lesbienne, gay, bi+ , queer ou asexuel(le) ?
  • Et/Ou vous êtes une personne transgenre ou non-binaire?
  • Et/Ou vous êtes une personne intersexe /vous avez une variation des caractéristiques sexuelles?

Alors nous vous cherchons!

Pourquoi participer ?

En nous faisant part de vos expériences, aussi petites ou grandes soient-elles, vous contribuez à notre connaissance de ces questions. Vous nous aidez à inciter les décideurs politiques à prendre les mesures appropriées si nécessaire. En participant à ce questionnaire, vous apportez donc une contribution importante à l’amélioration de la situation à l’avenir. Il est prévu que cette étude soit répétée à l’avenir pour suivre l’amélioration ou la détérioration de la situation. Votre contribution est donc très précieuse, car vous seul(e) pouvez nous faire part des expériences négatives que vous avez vécues. Vos réponses seront traitées de manière à ce que les autres ne puissent pas vous reconnaître. Vous trouverez de plus amples informations dans la lettre d’information et le formulaire de consentement dans la questionnaire.

Combien de temps dure cette enquête ?

Il faut environ 60 minutes pour remplir le questionnaire. Veillez à disposer de suffisamment de temps pour remplir le questionnaire en une seule fois, car il n’est pas possible de sauvegarder vos réponses entre-temps.

Si vous souhaitez en savoir plus sur vos expériences ou si vous êtes intéressé(e) par les expériences des autres, vous pouvez indiquer votre adresse e-mail à la fin du questionnaire. Nous vous contacterons ensuite à une date ultérieure pour participer à un entretien (individuel) ou à un groupe de discussion (5-10 personnes). Pour des raisons de confidentialité, votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée avec vos réponses et ne sera pas divulguée à des tiers. À la fin du projet, vos données e-mail seront détruites.

Que devez-vous savoir avant de remplir ce questionnaire ?

Ce questionnaire porte sur vos éventuelles expériences en matière de violence. Réfléchir à ces sujets et répondre à ces questions peut déclencher des réactions émotionnelles en vous. Nous vous demandons donc de remplir ce questionnaire de manière volontaire. À la fin du questionnaire, vous trouverez des informations sur les endroits où vous pourrez trouver une oreille attentive.

Vous souhaitez contribuer autrement?

Vous ne pouvez pas ou ne voulez pas remplir un questionnaire, mais vous voulez partager vos expériences avec la violence en tant que personne LGBTIQ+ ? Veuillez nous le faire savoir à aisa.burgwal@uzgent.be. Nous vous contacterons ensuite ultérieurement pour participer à un interview (individuel) ou à un focus group (5-10 personnes). Votre adresse e-mail ne sera pas partagée avec d’autres. À la fin de ce projet, vos données de messagerie seront détruites.

Qui mène cette recherche ?

Cette recherche est menée par l’hôpital Universitaire de Gand (Transgender Infopunt) sur ordre du ministre flamand de l’Égalité des chances Bart Somers.

Cette étude a été acceptée par le comité d’éthique de l’Hôpital Universitaire de Gand et de l’Université de Gand (Universiteit Gent). L’étude est menée conformément aux directives de bonnes pratiques cliniques (ICH/GCP) et à la déclaration d’Helsinki, rédigée pour protéger les personnes participant aux essais cliniques.

Le comité d’accompagnement comprend de nombreuses organisations LGBTIQ+ qui ont contribué à rendre le questionnaire aussi approprié que possible et qui nous soutiennent dans la réalisation de cette recherche. Nous leur devons un grand merci!

L’étude est menée en collaboration avec Face à Toi Même.

Qu'advient-il des résultats ?

Vos réponses seront traitées avec les réponses des autres participants dans un rapport de recherche. Nous veillons à ce qu’aucune donnée personnelle identifiable ne soit divulguée. Voici quelques exemples de ce que nous ferons :

« 15 % des participants ont indiqué que… »

« La majorité des personnes intersexes ont estimé que… »

« Une personne a dit : “Je pense toujours que…”… »

Le rapport de recherche sera remis au gouvernement flamand et sera disponible sur les sites web de Transgender Infopunt (UZGent) et Gelijke Kansen Vlaanderen. Les résultats et les recommandations seront utilisés pour les futures initiatives politiques.